5 signes qui devraient vous pousser à quitter votre job !

MA VIE D'ENTREPRENEURVIE D'ENTREPRENEURCommentaires

Souvent nous avons des signes avant-gardistes mais nous refusons de les voir… Nous continuons à mener un train de vie qui nous pèse, qui a un impact sur notre santé, notre mental, et même notre rapport avec les autres (aigreur, négativité, lassitude…). J’ai été dans ce cas avant de démissionner… Et pour avoir échangé avec de nombreux entrepreneurs qui ont sauté le pas (quitter leur job pour entreprendre) j’ai pu constater de nombreux points communs avec ma propre histoire.

Dans cet article, j’ai donc décidé de me pencher sur 5 signes qui devraient vous pousser à tirer votre révérence et vous en aller (avec dignité) ! Alors ne vous cherchez plus d’excuses pour repousser le moment fatidique !

1. Vous avez fait le tour du poste !

Je pense que l’un des premiers signes qui devraient vous alerter c’est bien celui ci ! Votre poste vous le connaissez par coeur, vous pouvez même exercer vos tâches les yeux fermés ! Vous n’êtes plus aussi motivé(e) qu’au début et vous avez même du mal à vous y mettre chaque matin ! Vous prenez des pauses cafés toutes les demie-heures (j’extrapole mais y on est presque) et en plus vous passez votre temps à vous en plaindre !

En ce qui me concerne, je commençais à m’ennuyer (le bore out), à tel point que je consultais mon téléphone toutes les 5 minutes… Je surfais sur des sites qui n’avaient aucun lien avec le travail pour lequel j’étais rémunérée.. bref, un manque criant de concentration et d’intérêt pour ce que je faisais ! Le poste ne me plaisais plus, je faisais beaucoup d’erreurs et d’oublis (dans les mails, livrables, tâches…) car mon corps étais là, mais mon esprit était ailleurs ! Je ne pensais qu’à mon projet entrepreneurial et j’avais hâte de terminer mes journées pour rentrer chez moi et avancer là-dessus !

2. Vous n’avez plus d’énergie après une journée de travail

Dans mon cas, je pense qu’il s’agissait surtout de fatigue mentale ! Je n’avais pas l’impression d’avoir eu une journée épuisante car je commençais à me tourner les pousses, mais une fois la journée de travail terminée, je quittais le bureau avec une fatigue inimaginable ! Je me sentais affaiblie comme si j’avais fait le marathon du siècle. En rentrant à la maison, même me servir à manger me demandait un effort surhumain !

Alors si vous commencez à vous inquiéter car vous être extrêmement fatigué(e) alors que vos journées ne sont pas si épuisantes que cela, que vous n’avez même plus de motivation pour sortir avec vos amis ou la personne qui partage votre vie… Posez vous les bonnes questions !

Si vous êtes dans le cas du burn out, et que vos journées sont difficiles car vous avez beaucoup trop de travail, que vous en apportez même pour chez vous et que vous n’avez plus de vie sociale ou affective et qu’en plus vous êtes sous pression… enclenchez l’alerte démission tout de suite !

3. La boule au ventre chaque jour avant d’aller au bureau

Lorsque votre réveil sonne et que vous lever devient un supplice, qu’aller au travail vous donne des boutons… Pour votre santé, il va falloir trouver très vite une solution ! Vous passez plus de temps au travail que chez vous, donc si vous y rendre devient un calvaire, vous passez clairement à côté de votre vie !

J’étais arrivée à un point où j’accumulais les retards… Je ratais le RER et le bus sans arrêt, et même quand je prenais la voiture (ce qui me permettais de gagner du temps le matin) j’arrivais en retard ! Une fois au bureau, assise sur ma chaise, je comptais les heures avant la fin de la journée ! Et quand la journée de travail se terminait je me précipitais pour quitter les lieux plus vite que mon ombre !

4. Vos rapports avec vos supérieurs se dégradent

Le simple fait que votre direction vous demande quelque chose vous agace (où est la logique ? -rires-). Les confrontations deviennent récurrentes, vous n’êtes plus sur la même longueur d’onde… Vous estimez que votre avis n’est pas pris en compte et vous vous demandez même si vous êtes utile ! Bref, recevoir des ordres commence à vous donner de l’urticaire…

5. Vous êtes souvent malade

Que vous souffriez réellement (ou pas), votre corps vous lâche ! J’ai tendance à dire que le corps et l’esprit sont liés… Lorsque votre corps commence à vous envoyer des signes de faiblesse : maux de tête, nausées, angoisse, tachycardie… et que cela vous emmène régulièrement chez le médecin, il faut tirer la sonnette d’alarme TOUT DE SUITE !

J’étais arrivée à un point où j’étais régulièrement malade… Evidemment votre supérieur s’en rendra compte et se posera des questions sur vos réelles motivations ! Alors n’attendez pas que ce soit le boulot qui vous quitte, mais quittez le boulot !

J’espère que cet article vous aidera à prendre une décision rapidement si vous êtes dans ce cas ! S’il y a d’autres signes, dites le moi en commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *