Les 12 erreurs que font les entrepreneurs qui se lancent en e-commerce :

MA VIE D'ENTREPRENEURVIE D'ENTREPRENEURCommentaires

1.    Vendre trop de produits :

Parce qu’on se lance pour la première fois, on a peur de manquer de diversité. On veut tout vendre… Sauf que ce n’est pas possible. Primo, parce que financièrement vous risquez de vous retrouver sur la paille, deuxio, parce que vos clients seront perdus.

A mes débuts dans le e-commerce, j’ai fait de nombreuses commandes auprès de mes fournisseurs car ils avaient des produits tous plus alléchants les uns que les autres, je voulais donc faire découvrir ces merveilles à mes futurs clients. Résultat ? Certains produits ne partaient jamais (ou très peu) car il y en avait beaucoup trop, mes clientes avaient du mal à se décider, et derrière je devais brader les prix pour les liquider…

Par la suite, j’ai repéré les best-sellers que j’ai mis en avant via différentes techniques marketing ce qui me permettait régulièrement d’être sold out sur ces produits.

Règle numéro 1 : ne soyez pas gourmand, vous pourrez une fois l’entreprise lancée connaître la température pour identifier les produits qui se vendront mieux que les autres et donc optimiser vos bons de commandes !

Idéalement, il faut intégrer des questions pour identifier les produits qui plairont à votre cible dans votre questionnaire de validation projet. Ça permet de faire les meilleurs choix !

2.    Ne pas vendre assez de produits :

Aussi étonnant que cela puisse être… J’ai souvent vu sur les sites de certains entrepreneurs une catégorie produits qui était à la limite du « vide ». Il y avait quelques produits qui se battaient en duel… Je plaisante, mais il faut proposer un minimum de choix aux clients…

Si on arrive sur votre site et qu’on peine à remplir son panier, on risque d’aller faire ses achats sur un site concurrent. Il faut toujours se dire qu’un internaute souhaite optimiser le coût de la livraison. Faire plusieurs achats sur le même site et donc « économiser » sur le prix de la livraison est plus intéressant que faire plusieurs achats sur pleins de sites différents…

3.    Faire des rabais régulièrement :

Les rabais doivent être occasionnels ou lors de périodes prédéfinies. Si vous faites des rabais constamment, non seulement, cela ternis l’image de votre entreprise (mais là encore cela dépend de votre positionnement), mais en plus, les clients vont attendre les prochaines promotions pour acheter. Ben quoi ? toutes les 3 semaines il y a des promos, pourquoi se prendre la tête ?

4.    Ne pas avoir de programme de fidélité :

Fidéliser un client ce n’est pas juste mettre quelques échantillons dans son colis, répondre rapidement à ses emails, ou faire de grands sourires. Fidéliser c’est une stratégie. Avez-vous une carte de fidélité ? Un programme de parrainage ? mis en place des actions qui pousseront le consommateur à revenir régulièrement sur votre site ?

5.    Ne pas intégrer les coûts annexes :

Je parle des cartons, ou enveloppes bulles, papiers bulles, des packagings, et autres achats pour la gestion de votre logistique… Ça aussi, il faut l’intégrer dans le coût final de vos produits… A moins de vous faire des marges à 80% (ce que je faisais quand j’étais dans le e-commerce sur certains fournisseurs) il est préférable de bien calculer vos coûts, sinon vous réduirez drastiquement votre bénéfice !

6.    Attention à vos CGV

Il ne faut pas oublier de mentionner dans vos CGV et à vos clients ce qu’il se passe lorsque le colis arrive endommagé ou n’arrive jamais.

Quand j’étais dans le e-commerce pendant les périodes de fêtes, il arrivait que certaines clientes ne reçoivent pas leur colis dû aux vols durant cette période (donc passez plutôt par mondial relay ou colis contre signature…). Forcément il s’agit d’une perte et commercialement parlant je faisais le choix de renvoyer le colis à ma cliente (évidemment une dernière fois). Si vous voulez conserver vos clients, il vaut mieux faire le geste commercial et renvoyer le colis car la faute ne l’incombe pas. Par contre, il faut que ce soit clair pour tout le monde, si vous précisez qu’aucun colis ne sera renvoyé en cas de perte, vol, il faut l’avertir en amont, sinon, vous risquez de vous faire incendier sur les réseaux sociaux.

7.    Répondre de manière agressive ou désinvolte dans les commentaires négatifs sur les réseaux sociaux ou ne pas répondre du tout

Peu importe à qui la faute, il faut toujours faire preuve de calme, courtoisie et diplomatie. Remerciez toujours le client (même mécontent) de son retour, et dites-lui que cela vous sera très utile pour vous améliorer. Essayez également (dans la mesure du possible) de régler le problème en apportant une solution, une offre… bref, en montrant que vous souhaitez réellement arranger la situation (c’est rassurant pour les futurs clients qui liront vos échanges). Je suis déjà tombée sur des pages Facebook où un client laisse un mauvais avis, le vendeur ne prend même pas la peine de répondre ou se braque en lançant un pic ou pire, ça se transforme en combat de boxe par commentaires… restez digne !

PS : ne supprimez surtout pas les commentaires négatifs, montrez que vous savez gérer les réclamations !

8.    Avoir un site e-commerce qui n’est pas professionnel

Je ne vais pas m’étaler là-dessus… mais SVP prenez le temps d’investir un minimum lorsque vous lancez une boite ! Votre site est votre vitrine… Évidemment tout dépend du positionnement, si vous ciblez une clientèle « gratuit pas cher » ça peut encore passer…

Je vous rappelle qu’on juge le sérieux d’une entreprise à son site internet !

9.    Faire tous les salons et brocantes

Je comprends que vous cherchiez à vous développer, mais aujourd’hui il existe mille et une manière de faire parler de son entreprise… Choisissez les événements qui correspondent à votre positionnement. Ne pensez pas juste au nombre de personnes qui y seront, mais plutôt à quel type de clientèle il s’agit !

10. Travailler avec tous les influenceurs qui vous sollicitent

Nombre de followers ne veut pas dire engagement… Être suivi ne veut pas dire être aimé. Un influenceur doit engager sa communauté, doit être apprécié par ses followers, et là c’est un gage de ventes assurés ! Analysez chaque demande de partenariat !

11. Ne pas faire d’événements privés

Pensez-y, les événements privés pour vos clients vous seront bénéfiques pour vous développer. Vos clients pourront mettre des visages sur une marque et sentir qu’ils font partie d’une communauté !

Que ce soit un anniversaire, une vente privée, un cocktail dinatoire pour le lancement d’une nouvelle gamme… faites participer vos clients à la vie de votre entreprise ! Bien entendu, pour les faire se déplacer, donner leur une carotte (réductions, cadeaux, offres spéciales…)

12. Mettre des flyers de votre entreprise dans tous vos envois

A moins d’annoncer en exclusivité la sortie d’un nouveau produit ou proposer un code promo sur le flyer pour le prochain achat, il n’y a aucun intérêt à mettre les flyers de votre entreprise dans le paquet. Faites des économies, en plus c’est bon pour la planète !

A la limite vous pouvez mettre un dépliant spécifique avec des informations sur l’utilisation du produit (et encore, si toutes les infos sont indiquées sur le site ce n’est pas nécessaire…). Autant y insérer des échantillons plutôt que des flyers, les gens s’en débarrassent les secondes qui suivent l’ouverture du colis… ce qui les intéresse c’est votre produit ! 

Pour en savoir plus sur nos services et notre accompagnement : https://mypartnerz.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *