12 erreurs faites ou mésaventures vécues dans ma vie d’entrepreneur

MA VIE D'ENTREPRENEURVIE D'ENTREPRENEUR1 Comment

Depuis quelques années que je suis dans l’univers entrepreneurial j’en ai vu des vertes et des pas mûres 😂 … J’ai retenu quelques mésaventures et erreurs que j’ai faites, mais je peux vous assurer que souvent vous vivez des choses de dingues et vous vous demandez si vous êtes dans une autre dimension 😂

1. M’associer avec les mauvaises personnes

J’ai le don de mal choisir mes associées. Ma première boîte, c’était l’une de mes meilleures amies de primaire, et personnellement je ne recommande pas de s’associer avec ses amis. Au delà du fait que vous n’osez pas leur dire certaines choses pour ne pas créer de tensions, le fait d’être avec un ami a pour résultante un certain laxisme…

Etant donné que la personne sait que vous ne ferez rien contre lui… Résultat ? quand les disputes arrivent, l’amitié éclate…

Dans le même registre, j’ai collaboré en début d’année dernière avec une jeune femme qui n’avait pas les compétences qu’elle prétendait avoir…

Les travaux ou événements organisés en collaboration étaient des désastres. Depuis que j’ai changé de collaboratrice, ça va beaucoup mieux.. Même en business il faut bien choisir ses partenaires… Je dirais même, surtout en business… car on peut très vite vous coller une étiquette !

2. Une cliente qui a voulu négocier un produit à 4.50euros

Je ne me souviens plus exactement de son visage, mais je ne l’oublierai jamais 😂 ! Il m’arrivait de faire des salons quand j’étais dans le e-commerce (ventes de produits cosmétiques), et ce jour-là je suis tombée sur une femme qui voulait négocier un produit à 4,50e, j’ai hésité entre éclater de rire et de l’agresser verbalement (je plaisante) 😂. Bref, dans votre vie d’entrepreneur, vous allez tomber sur des gens… étonnants !

3. N’avoir qu’un seul fournisseur

Pour ceux qui lisent mes articles, je le répète souvent ! On évite le un seul fournisseur car le jour où il vous lâche, c’est toute l’entreprise qui saute…

4. Les périodes de rush et les périodes de calme plat

C’est toujours comme ça… Au début c’est calme, ensuite ça s’accélère, vous avez l’impression que vous n’allez plus jamais vous en sortir… Disons que cela permet aussi d’organiser son temps, et de profiter des périodes calmes pour préparer un voyage, déplacement.

5. Travailler sur la base de la confiance

J’ai très vite déchanté… Dans le business, pas de confiance qui tienne. Formalisez tout ce que vous faites : offres, devis, renvoyés signés et paiement d’un acompte puis le reste au moment de fournir les livrables. Je me suis faite avoir deux fois.

Un client qui était en Suisse, et une en région parisienne.

La premier m’a payé la moitié de la somme après plusieurs messages vocaux et menaces. Pour le reste de la somme je n’ai pas insisté, c’était perdu d’avance, quand on a en face une personne malhonnête…

Le seconde, une jeune femme dont j’avais entière confiance, pour qui j’ai même fait des horaires en extra pour l’aider, qui n’a pas payé intégralement…

Désormais : acompte, puis j’envoie les livrables une fois que j’ai reçu le second paiement. A trop vouloir tendre la main, on te la mord !

Pour le reste, je laisse faire le Karma. S’ils arrivent à dormir sur leurs deux oreilles… ma foi… Faites attention !

6. Les clients qui paient en retard

La bête noire de tous les entrepreneurs après ceux qui disparaissent sans régler la facture (ou qui la règlent partiellement), ce sont les mauvais payeurs. Ils vous paieront certes, mais avec (beaucoup de) du retard, votre trésorerie peut très vite en prendre un coup si vous n’êtes pas préparé.

Les mauvais payeurs je laisse une, voire deux chances après je m’en débarrasse une fois que le contrat arrive à échéance je ne le renouvelle pas ! Je pense qu’on a déjà assez de stress comme ça dans notre vie quotidienne, s’il faut finir en hôpital psychiatrique car on a laissé de nombreuses chances à des boulets…🙊

7. Ne pas investir sur les réseaux sociaux

Au départ, par manque de temps, je n’accordais pas d’importance à ces plateformes. Aucune stratégie claire, pas de ligne éditoriale… (alors que je passe mon temps à bassiner mes clients avec cela… je ne le fais même pas moi même… comme on dit, le cordonnier… vous connaissez la suite 😅).

Ensuite, j’ai mis les bouchées doubles (publicités, stratégie), et depuis l’activité s’est considérablement bien développée… Ne négligez pas ces outils fabuleux.

8. Ne pas mettre clairement les tarifs

Dans le consulting on est tenté de ne pas mettre de tarif car cela dépend de diverses paramètres. Mettez des “à partir de” ou des tranches de “x à x”. Cela vous permet de gagner du temps, sinon vous allez attirer beaucoup de monde et faire pleins d’offres et de devis, qui ne seront signés que par 20% des prospects… Faites un filtrage dès le départ, cela permet de gagner du temps et d’attirer ceux qui sont prêts à faire appel à vos services et qui ont le budget.

9. Les clients qui pensent que la vie “c’est gratuit”

Je pense que peu importe votre entreprise, il y a toujours cette catégorie de clients audacieux, qui essaient de voir si c’est possible de profiter de votre aide, sans rien en retour, si ce n’est un “bonne continuation”.

Il faudrait qu’un jour une personne les embauche sans les payer…

10. S’exposer sur les réseaux sociaux

On peut partager, mais ne vous exposez pas trop. Gardez votre jardin secret, et dites-en le strict minimum sur votre vie. Lorsque j’étais dans le e-commerce cela m’a joué des tours…

11. Les clients qui aspirent ton énergie, mais ne vont jamais signer ou acheter

Eux ils sont excellents 😅. Ils vont vous poser mille et une questions dans un salon, vous raconter toute leur vie, vont roder autour de votre stand, vont essayer les produits, vont faire mine de réfléchir, mais non… ils ne vont pas acheter 😅. Idem dans le consulting, ils vont vous appeler durant des semaines pour vous dire qu’ils valident mais ils attendent le retour d’un élément extérieur, puis vont disparaitre comme par magie. 😶

12. Les haters

N’ayez crainte, vous en aurez…

Un Commentaire sur “12 erreurs faites ou mésaventures vécues dans ma vie d’entrepreneur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *