Y a t-il de bonnes ou mauvaises raisons pour entreprendre ?

MA VIE D'ENTREPRENEURVIE D'ENTREPRENEURCommentaires

Certains entreprennent car ils ne trouvent pas de travail et décident ainsi de créer leur propre emploi, d’autres entreprennent à la poursuite d’une meilleure qualité de vie (d’abord financière, puis personnelle pour gérer leur vie de famille, leur vie personnelle, avoir plus de temps pour leurs enfants…), d’autres car le salariat leur donne des boutons (c’était mon cas…), ou parce que le système dans lequel ils évoluaient ne convenait pas à leur personnalité. C’est souvent le cas des créatifs qui ne sont pas à l’aise avec le côté très “cadré” du monde de l’entreprise, où il faut faire avec les codes mis en place et où il y a très peu de marges de manoeuvre…

Le fait d’accompagner de nombreux porteurs de projets me permet de découvrir diverses motivations et contextes… Il y a des gens qui ont eu le déclic par la force des choses ou grâce à des opportunités… Tandis que d’autres en rêvent depuis de nombreuses années sans toutefois oser se jeter à l’eau… Les parcours et motivations sont aussi vastes que le nombre d’êtres humains sur cette planète.

Je pense que chacun de nous avons de bonnes raisons qui peuvent nous amener à lancer notre propre entreprise.

Par contre, ce qui m’a amené à écrire cet article c’est suite à la publication d’un post (il y a longtemps maintenant), dans le groupe privé MA VIE D’ENTREPRENEUR, dans lequel une jeune fille disait que son travail ne lui faisait pas vibrer et qu’elle souhaitait entreprendre mais qu’elle avait peur …

L’entrepreneuriat est un parcours de longue haleine et si vous n’avez pas une motivation forte qui va vous pousser à continuer malgré les obstacles, vous risquez de ne pas faire long feu…

Quand on est hésitant, il faut se poser les bonnes questions, votre pourquoi doit vous animer ! Et quand c’est le cas, vous vous battrez jusqu’à l’atteinte de vos objectifs (même si on a jamais fini d’en atteindre. Car une fois d’anciens buts fixés atteints, d’autres se rajoutent à la liste) !

Ma motivation à moi c’était que je ne me sentais pas à l’aise en entreprise. Chaque expérience devenait un mauvais souvenir. Je n’étais pas animée par ce que je faisais… Je ne voyais pas l’intérêt de me battre autant pour une boite que je céderai… Je ne supportais plus d’être éternellement dans le rouge car le salaire que j’avais ne me permettait pas de profiter de la vie… D’ailleurs même le travail prenait tellement de place que j’avais l’impression de ne plus m’appartenir… J’appartenais à une organisation qui m’utilisait à ses fins en échange d’un salaire insuffisant, à qui j’offrais ma jeunesse et ma santé. Le jour où ils n’auraient plus besoin de moi, ils sauraient me remercier !

Rien que le fait de penser aux entretiens d’embauches où l’on vend du rêve, on répond souvent à des questions absurdes, et où l’on fait semblant d’être profondément passionné par l’entreprise dans laquelle on allait mettre les pieds (alors qu’on veut juste un job pour payer ses factures)… Sans compter les nombreux CV à envoyer, les candidatures, les serrages de mains pour au final avoir un job qui ne nous épanouit même pas et partir à reculons au travail… Ce n’était pas envisageable pour moi à long terme. Il fallait que je dédie mon temps, mon âme et ma jeunesse à des projets miens, que je verrai grandir et où je me sentirai utile…

En ce moment nous travaillons avec mon équipe sur de nouveaux projets et je suis tellement excitée… J’ai jamais été aussi excitée par de nouveaux projets dans les boites où j’ai travaillé…

Souvent, il y a des gens qui regrettent, une fois qu’ils lancent leur entreprise parce qu’ils se disent qu’ils ont perdu du temps, que s’ils avaient été courageux ils auraient du s’y mettre il y a bien longtemps… Ne vous en voulez pas… Vous deviez passer par là, et chaque expériences vécues vous a enseigné… Mais désormais, ne perdez plus de temps !

Et la peur d’échouer dans tout ça ?

Je suis tombée par hasard sur une vidéo Instagram, d’un musicien qui nourrissait le rêve de partir aux Etats-Unis à Hollywood pour le mettre sur pied… Au final, il est rentré après plusieurs mois et a expliqué dans sa vidéo que les choses ne se sont pas passées comme il le voulait mais qu’il n’avait aucun regret… En plus d’être toujours motivé par l’atteinte de ses objectifs, il n’en tire que du positif de cette expérience, pourquoi ?

car on ne regrette jamais les expériences vécues, on regrette celles que nous n’avons pas osées !

Chaque expérience vous apportera des enseignements (positifs ou négatifs) et même dans les aventures les plus sombres, on en tire toujours une leçon positive.

Que gagnerez vous à penser nuits et jours à un projet que vous ne concrétisez jamais ? La semaine dernière l’excuse c’était votre enfant, dans six mois ce sera votre patron qui vous donne trop de travail, dans deux ans ce sera votre chat qui a été accidenté ce qui vous a empêché d’avancer sur vos projets…

Au fond, vous le savez, qu’elles soient valables ou non vos excuses, ça reste des excuses qui vous laissent dans une zone de confort que vous maitrisez… Finalement, vous avez peur d’en sortir car vous allez vers l’inconnu. Avoir votre projet en tête mais vous trouver des excuses vous rassure, sur le fait que ce n’est pas encore le bon moment, mais qu’UN JOUR vous le ferez … Mais qui connait l’avenir ? Qui vous dit qu’il vous reste du temps ?

Les excuses c’est une manière de se décharger de ses responsabilités, car en vérité, la faute… elle vous incombe (sauf cas de force majeur type décès, maladie…)

Sauf que, LE BON MOMENT n’existe pas… le bon moment vous le décidez… demain ne vous appartient pas… Il ne faut pas que les circonstances dramatiques de la vie vous poussent à comprendre que vous n’avez rien à perdre… Demain vous traversez, un homme qui était concentré sur son téléphone vous percute sauvagement avec son camion, vous n’existez plus… Pensez-vous vraiment avoir quelque chose à perdre ? Vos expériences, votre épanouissement et votre paix intérieure ne valent-ils pas le risque d’oser ?

Une idée ne vaut rien si elle n’existe pas. Avoir des rêves qui ne sont pas matérialisés dans le réel et qui sont sans cesse repoussés sont une perte de temps. Vous vous rassurez peut-être, mais le sablier qui représente votre vie lui, ne vous attend pas !

Tendresse Bouenissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *